Le Coaching :

Le coaching ou accompagnement est un accompagnement personnalisé cherchant à améliorer les compétences et la performance d'un individu, d'un groupe ou d'une organisation, grâce à l'amélioration des connaissances, l'optimisation des processus et des méthodes d'organisation et de contrôle.

Le coaching est le métier de l'accompagnement du dialogue entre le client et son coach. Il permet au client, par la construction de ces échanges, de trouver sa solution, c'est-à-dire, celle la plus adaptée à ses capacités, croyances, enjeux ou à sa situation. La notion de « coaching », manquant de contours légaux, elle peut être utilisée par certains sans réelle compétence.

Le terme :

Le sens premier de « coach », « grande voiture à chevaux » fabriquée à Kocs en Hongrie au xvie siècle, appelée coche en français, a amené, vers 1830, le sens figuré « instructeur / formateur », dans l'argot de l'Université d'Oxford, pour désigner un tuteur, un mentor, qui « transporte » l'élève vers un examen ; le sens « entraîneur sportif » serait apparu vers 18613.

En France, la Commission générale de terminologie et de néologie recommande l'usage, dans le domaine « santé, médecine et psychologie » du terme « guidance », dans le domaine « économie et gestion d'entreprise », « mentorat », dans le domaine du sport, « instructions par signes »4,5. Pour sa part, le Grand dictionnaire terminologique québécois6 propose en outre, selon les domaines, les termes « accompagnement », « pilotage », « direction d'athlètes ».

Son histoire :

Le mot « coaching », désigne une activité orientée vers l'accompagnement et l'épanouissement de la personne coachée. Les différentes activités sont dirigées par une personne appelée coach.

Le coaching est apparu aux États-Unis au début des années 1960. Il plonge ses racines dans la cybernétique (à partir de 1942), l'école de Palo Alto (à partir de 1953) et le New Age (à l'Institut Esalen en Californie, à partir de 1961) 8 et l'observation de thérapeutes comme Milton EricksonVirginia SatirFritz Perls.

L'usage du mot coaching est apparu en France et en Europe au milieu des années 1990, en provenance d'Amérique du Nord. Le mot « coaching » désigne un processus pédagogique d'apprentissage. Les précurseurs de cette approche, Tim Gallwey et John Whitmore ont décrit leurs méthodes d'accompagnement spécifique dans le monde du sport dès les années 1980 en évoquant « the inner game ». Le best seller Le guide du coaching écrit par John Whitmore (un des fondateurs de l'EMCC) a fortement contribué à la divulgation du concept dans ces années-là. En France, outre le cabinet Transformation qui a ensuite éclaté en plusieurs structures et a donné naissance à Transformance et Mozaik International en 1995, IFOD et le DÔjÔ ont été les premières écoles de coaching jusque dans les années 2000. De nombreuses autres écoles se sont ensuite développées répondant ainsi à une forte demande de formation.

En 2016 apparait en France le E-coaching. Par le biais de visioconférences et grâce à la création de plateforme de coaching en ligne créées par des entreprises spécialisées, le coaching évolue et abandonne progressivement la notion de présentiel qui caractérisait ses débuts. C'est un changement profond qui apporte de nouvelles perspectives sur les techniques d'enseignement.

Le coaching de la personne peut également avoir un objectif pratique : la meilleure organisation de son logement. On parle alors de Home organizing pour désigner le coaching centré sur l'habitation de la personne.

La première association de coachs en France a été créée en 1996.

Les accords de Bologne ont permis aux fédérations internationales de coaching, de passer une convention avec l’Union Européenne pour une reconnaissance d’un métier auto-régulé.

Le 31 octobre 2019, 2 fédérations internationales (EMCC France, ICF-France), 2 associations professionnelles françaises (Société Française de Coaching (SFCoach) et PSF) et un syndicat (SynPAAC), à travers le Syndicat Interprofessionnel des métiers de l’Accompagnement, du Coaching et de la Supervision, SIMACS, ont intégré la Branche BETIC (Bureaux d’Etudes Techniques, cabinets d’Ingénieurs conseils et sociétés de Conseil) en rejoignant la fédération patronale CINOV (Ingénierie – Conseil – Numérique).