La PNL :

 

La programmation neuro-linguistique (abrégée « PNL » en français, et « NLP » en anglais) est une pratique pseudo-scientifique de médecine alternative élaborée dans les années 1970 aux États-Unis, à l'origine par John Grinder et Richard Bandler1 (qui a déposé la marque en 1976)Note 1, puis développée par de nombreux autres contributeurs dont Robert Dilts.

La PNL se présente comme l'étude des processus comportementaux acquis, considérés comme une Programmation Neurologique représentée par la Linguistique3. S'intéressant exclusivement aux informations émises sans interpréter les causes4, la PNL formalise des protocoles permettant l'exploration et l'évolution de ces structures comportementales. En s'intéressant notamment aux représentations mentales et aux automatismes, elle les identifie, les schématise et peut les proposer comme stratégie : très schématiquement, si une personne qui échoue dit se répéter « c'est dur », la « programmation » : « je peux le faire », associée à la réussite chez d'autres, peut être proposée. La PNL vise ainsi à décrire puis à reproduire les comportements efficaces5 et ses techniques préétablies6 se fondent sur des présupposés7 visant à décrire ce qui est associé à l'expérience subjective8 d'un sujet.

Principe fondamental de la PNL, cette méthode nommée modélisation se décline en une grande variété de techniques élaborées au fil de l'histoire de la discipline. Les premières sont appelées métamodèle, établies à partir de 1973, elles sont linguistiques9. En 1975 s'y ajoute la modélisation de l'expérience subjective et celle des méthodes expérimentales observés chez d'autres thérapeutes (dont Fritz PerlsVirginia Satir puis Milton Erickson)10. D'autres modèles suivront dont les sous-modalités en 1976, les méta-programmes en 1979 et la ligne de temps en 1987. Ils seront organisés et coordonnés selon le modèle des niveaux logiques par Robert Dilts en 198511.

Divers domaines d'application de la PNL ont été explorés depuis 1980 : créativitésportmanagementpédagogie et communication. La psychothérapie neuro-linguistique a alors été distinguée par une abréviation spécifique : PNLt. Une PNL de troisième génération12, proposé par Dilts en 200613, élargit l'approche aux systèmes dans lesquels sont inclus les personnes et s'intéresse aux groupes sociaux.

L'apprentissage de la PNL est ouverte à tous et sa pratique n'est pas réglementée. Des formations PNL peuvent donc être dispensées hors de tout standard. Mais pour limiter les abus, les associations internationales (IANLP, INLPTA, IN, etc.) et nationales (NLPNL, ANLP, ABNLP, etc.) imposent aux enseignants s'y rattachant qu'ils respectent des cursus précis et qu'ils adhèrent à un code de déontologie et une éthique professionnelle spécifiques à chaque association. En pratique souvent utilisé avec d'autres disciplines (hypnose, thérapie brèves, etc.), la PNL tend à devenir une psychothérapie intégrative, s'associant aux apports de différentes approches.